Actualités, Conseil Municipal, Vie locale, Vie sportive|

Disparu dans la nuit de vendredi à samedi dernier, Luc Garcia laisse un vide immense auprès de tous ceux qui le connaissaient, tant sur le plan personnel que professionnel.
C’est avec une peine immense que s’est propagée la nouvelle, samedi dernier au matin, de la disparition subite de Luc Garcia. Elu municipal de Névian, président du Sivom, professeur au CFA de Lézignan, Luc était un homme qui ne se ménageait pas pour faire le bien autour de lui, et qui y parvenait avec brio.

Le Sivom Narbonne Rural a tenu a réagir à cette brutale disparition : «Cest avec une vive émotion que le Sivom Narbonne Rural, les délégués élus, les membres du Conseil dAdministration du Cias et le personnel ont appris samedi matin le décès brutal de leur président Luc Garcia. Délégué élu de la commune de Névian en 1995, il assurait la présidence du Sivom depuis 2008. Proche de ses agents, affable et profondément humain, il aimait la vie et le contact avec les gens. Défenseur convaincu de l’intercommunalité, il tenait à assurer les réunions dans chacune des 16 communes du territoire du Sivom, où il se plaisait à dire: ‘‘On est partout chez nous’’. Les assemblées mensuelles se clôturaient le plus souvent autour d’un moment de convivialité et d’amitié sincère […]. Fervent défenseur du service public, nous retiendrons de ses réalisations la construction du siège à Montredon, des innovations en matière de prise en charge des personnes aidées, et de nombreuses avancées en matière de défense des agents et de leurs conditions de travail».

Ses fonctions au CFA de Lézignan, où il faisait partie de l’équipe mobilité en plus de sa fonction de professeur de mathématiques, lui ont permis de nouer des liens particuliers avec ses collègues, de nombreux apprentis ainsi qu’avec ses homologues allemands, estoniens, islandais et autres.

À Névian, et dans les villages alentour, Luc était connu, respecté et apprécié de tous. Tous les étés, les tournois de foot et de tennis qu’il organisait depuis tant d’années rassemblaient des centaines de personnes. Depuis longtemps, ces événements n’étaient d’ailleurs que des excuses pour se rencontrer et passer des moments conviviaux, plutôt que de réelles compétitions sportives. Au fil du temps, les équipes enfants étaient devenues des équipes d’adultes, mais le fil rouge était toujours le même : Luc. Depuis samedi, les témoignages émus venus de toute la région et de nombreux pays se multiplient sur sa page Facebook, témoignant de la tristesse infinie qui fait écho à sa disparition tragique.

Hier, mardi 23 juillet, une belle cérémonie était organisée sur le court de tennis de Névian. Plus de 300 personnes étaient présentes pour rendre un dernier hommage à Luc, au cours d’une soirée qui a mêlé musique, amitié et convivialité. Un moment d’émotion intense, à l’image de l’homme qu’il célébrait.
Close Search Window